24/01/2017

Caerle Lied

Vieille chanson flamande, chanson de gueux et de manants.


podcast

 

Breughel.jpg


Dernier couplet et refrain :

« Du chevalier il ne sera pas l’esclave
À la foire il se rendra toujours ( …)
Là où sonnent les cornemuses
Là où l’on saute et danse en rond
Là où l’on ribote le long des maisons
Là où l’on chante à pleine voix :
Même si je ne mange que du pain et du fromage
Même si je couche sur la paille à même le sol
Je suis libre comme le poulain et rien ne me manque
Et je me moque du chevalier ! «

( Chanté par le légendaire groupe RUM qui m’a réconcilié avec mes racines flamandes )

19:50 Écrit par Michel Donceel dans Audio, Guitare-Chant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

01/09/2016

Maclotte de Pont-al-Priyèsse

Voici une petite maclotte, entendue tout à fait par hasard, un jour de pluie, au mitan d’un abri sis au fin fond d’une des nombreuses forêts ardennaises ayant résisté à la colonisation.

Je ne sais pas qui la jouait, cette maclotte, mais voici ce que je pus en retenir.

12-02- 006.jpg


podcast

Comme d’habitude, la qualité technique de l’enregistrement est du niveau « tåve-del-cûjène », ou « taol-er-gegin », si on préfère le vieux celtique.

11:59 Écrit par Michel Donceel dans Ardenne, Audio, Violon | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ardenne, maclotte, violon, violon ardennais |  Facebook | | |

29/03/2016

Le temps des cerises

11-06- 016.jpg

 



podcast

00:20 Écrit par Michel Donceel dans Guitare-Chant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

06/03/2016

Marig ar Pollanton

Chant breton, guitare et chant.
Non-qualité non-professionnelle, mais on n'a de toutes façons ni la prétention ni ( surtout ) le capital pour devenir professionnel.
On se contente donc de faire de l'alchimie sur la table de la cuisine, avec un lecteur MP3 à 50 euros.
Donc, ne faites pas ( trop ) attention aux éventuelles coupures dans l'enregistrement.

 

13-07-1486.JPG

 


podcast

20:03 Écrit par Michel Donceel dans Guitare-Chant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

07/02/2016

Wallonie Celte

Un texte de Jean Markale

    (...)Et puis, il y a aussi un pays que les celtisants ont délibérément oublié, c'est la Wallonie, dont le nom provient de la même racine que le mot "Gaule". Seuls, ceux qu'on appelle des folkloristes ont mis l'accent sur la pare,té qui existe entre la Wallonie et els pays que l'on classe comme celtes. La Wallonie, du moins la partie de la Wallonie qui a échappé à l'industruailisation du XIXe siècle, est demeurée une terre très celtique, et il en était ainsi du temps de César : les Belges étaient en effet les derniers arrivés des Celtes, et, de l'avis du proconsul romain, c'étaient les plus respectueux de leurs antiques traditions. En tout cas ce sont eux qui ont opposé la plus vive résistance à l'envahisseur romain.

 

2014-03-0127.JPG


    Certes, la Wallonie est un pays qui a connu d'innombrables invasions. Elle a été le théatre d'affrontements inexpiables, et aussi de mélanges de peuples. Pourtant l'identité wallonne demeure, surtout dans l'Ardenne, haut lieu du druidisme antique, et dont le nom évoque la divinité-ourse des Celtes. Dans les hautes vallées d'Ardenne, si comparables à celles de la Bretagne intérieure, avec ses schistes gris et ses reliefs de montagne usée, l'imaginaire celtique est intact encore de nos jours. Mieux encore : il se présente comme un rempart devant toute invasion venue de l'Est. Il garantit la pérennité d'une civilisation qui n'a jamais admis de disparaître. Pays catholique, comme l'Irlande, la Bretagne et la Galice, pays parlant une langue romane constellée d'expressions venues *d'ailleurs*, la Wallonie peut s'enorgueillir d'une part importante dans la tradition populaire orale des Celtes.
    On l'a trop ignorée jusqu'alors et il convient de la remettre à sa juste place.

 

( photo : Croix celtique à Bertrix )

Extrait de " Contes et légendes des Pays Celtes ", éd. Ouest-France, 2009 )

 

22:46 Écrit par Michel Donceel dans Ardenne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

23/05/2015

Deus ganin me d'em bro

Chanson traditionnelle bretonne de demande en mariage

 

I-12-07-2-0742.jpg

 


podcast

20:43 Écrit par Michel Donceel dans Guitare-Chant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

13/04/2015

La Péronnelle, ballade

 
"Bonjour, bonjour, soeur Péronnelle
Voulez-vous pas vous en retourner"
-"Oh non, oh non, mes gentils frères
Jamais en France ne rentrerai
Pour l'amour de trois capitaines
Il me faut vivre en liberté"
 
BZ-001.JPG
 


podcast

18:17 Écrit par Michel Donceel dans Guitare-Chant | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

17/12/2013

Présentation

 

 

 

2015-08-Michel.jpg

 

 

 

Nom: Michel Donceel :

 

          Patronyme ( nom de famille, quoi... ) d'origine liégeoise, hesbignonne pour être encore plus précis. Ancêtres lointains vaguement aristocrates, Chevaliers de, je crois, mais ils n'ont pas laissé grand chose dans leurs coffres...mis à part quelques araignées.

Et à quoi peut bien servir un petit "de" pour aller pointer au chômedu, je vous le demande...

          Le prénom, lui, est, paraît-il, d'origine céleste.

          Rien à voir avec le Céleste qui sévissait jadis au café des Sports, à côté de la gare d'Etterbeek, je ne sais d'ailleurs pas si ce bistrot existe toujours, je n'y suis plus retourné depuis cette nuit froide et pluvieuse où j'ai quitté la Capitale sans espoir de retour, non, il est bien question ici du céleste Patron qui roupille toujours depuis qu'il a inventé le septième jour, dit du Seigneur, laissant depuis ses archanges – dont Michel, en l'occurrence – se taper tout le boulot, et je vous jure qu'en plus les dragons ça se lave pas souvent les dents...

 

 

Fonction: Violoneux, Chanteur de rue.

 

       Pour une description parlante du métier de "chanteur de rue" , car, mine de rien, c'en est un, de métier, et pas toujours facile, voir ici le texte  "Chronique d'Hiver"  , qui raconte une nuit de dérive passablement arrosée dans le microcosme bruxellois de la fin des années septante.

 

       J'ai appris sur le tas. Comme tout travailleur qui se respecte, d'ailleurs.

( J'ai entendu dire qu'il existait désormais des diplômes de musicien traditionnel, faut plus s'étonner de rien, à notre époque ...La tradition se transmet dans le vivant, le vécu, de maître à élève, comme dans le compagnonnage...)

      J'en garde un côté "bateleur" et le volume sonore qui va avec, ainsi que la capacité permanente d'improviser. Et de tomber juste dans l'ambiance.

      Je joue de différents instruments, au gré des circonstances. ( Violon, Guitare, Harmonica, Feadóg, Guimbarde, Harpe celtique...cette dernière moins souvent, parce que pas facile à transporter en train ou à pied )

 

Répertoire : Musique celtique populaire, musique ( et danse ) traditionnelle.

 

      Pour moi, l'essentiel ne réside surement pas dans l'"excellence", dont beaucoup s'enorgueillissent comme s'il s'agissait du Graal, ou de la révélation suprême. Je ne recherche ni la perfection sonore, ni, une illusoire reconnaissance médiatique qui d'ailleurs, généralement, stérilise complétement l'artiste qui en est victime..( Je me considère d'ailleurs plus comme un artisan que comme un "artisse"...)

      L'essentiel, c'est ce qui se passe pendant, et surtout, ce qui se passe entre les gens. La Magie du Vivant, en elle-même.

      Au-delà de la musique, c'est une manière de vivre, d'être ensemble, qu'il faut à tout prix sauver du massacre généralisé.

      Parce que nous en aurons besoin, un jour ou l'autre. Le jour où nous aurons besoin de nous retrouver. Et de reprendre des forces ensemble. Pour vivre, simplement.
      Donc, je ne perdrai pas mon temps à produire des CD, ou à monter un spectacle  avec beaucoup de fumigènes.

 

Détail:

( les liens renvoient vers des fichiers audio. Ces derniers ne sont sans doute pas de qualité suffisante pour les "amateurs éclairés". Pour les autres, ils permettent en tout cas de se faire une idée.)

 

Violon.

 

      Apprentissage d'oreille, de manière tout-à-fait traditionnelle...

Parfois auprès d'Anciens, dont certains m'ont transmis, d'une manière ou de l'autre, des "trucs"...

      Faut se rappeler qu'avec le violon, on n'est jamais très loin de la sorcellerie

      Jeu axé sur le rythme, le vrai, le rythme vécu et dansé, bougé.

      Musique de Terre, et de Mer

http://blezifolc.skynetblogs.be/violon/

 

Chant.

 

      Avec ou sans le violon. travail de voix basé sur la transmission des émotions essentielles, surtout la plus importante, la joie.

       ( Sans négliger la colère, toujours sous-jacente dans la musique populaire traditionnelle, souvent sous forme de colère froide qu'on prend trop facilement pour de la résignation. )

      Là aussi, il y a une forme de magie à l'œuvre.

      Musique de Vent et de Mer, et de Terre.

 

http://blezifolc.skynetblogs.be/violon-chant/

 

Guitare et Chant

 

      Chants accompagnés à la guitare. Approche plus intimiste. Contes, légendes, ballades...Tout ce qui va avec la magie du Feu, et du Vent.

 

http://blezifolc.skynetblogs.be/guitare-chant/

 

Prestations:

 

      J'ai une préférence pour les événements spontanés.  

      À vrai dire, je cherche surtout des occasions de me faire entendre, et de faire partager une façon, tout à fait traditionnelle, de vivre la musique, et d'être ensemble.

      Chose qui est tellement en train de se perdre que, lors qu'on souhaite en parler, on ne trouve plus de mots pour la décrire, les mots qui viennent mécaniquement, automatiquement, étant toujours des mots qui se réfèrent à la société du spectacle.

      Comme, par exemple:

"Se produire, monter sur scène, donner un concert, effectuer une prestation, etc...

Notre parole est de plus en plus formatée pour exprimer l'artificiel, le commercial, le spectaculaire, l'anecdotique, et nous ne savons presque plus parler de la vie vivante, naturelle...

 

 

Mais, comme dans notre monde moderne, tout doit être prévu, programmé, calibré à l'avance, je propose ici mon étalage, de façon, à dire vrai, plus médiévale que technocratique....

      Animations:

avec mes deux cent morceaux de répertoire traditionnel, je peux jouer environ quatre heures...avec des pauses, bien entendu.

      Spectacles:

   Trois quarts d'heure ( au moins ) de morceaux divers,de toutes origines ( principalement celtiques, quand même )

   Soit avec le violon, parfois en chantant, parfois simplement instrumental, soit "a capella"...Le chant à l'état brut.

   Soit du chant, accompagné à la guitare, façon feu de camp.

      Pour la scène, je privilégie des musiques rythmées, permettant de chanter et danser ensemble sans devoir produire un quelconque diplôme de conformité...( Ce qui ne veut pas dire qu'il n'existe pas de règles coutumières dans la danse traditionnelle, bien sûr...)

      Pour un spectacle de type cabaret, j'ai jusqu'ici environ trois quarts d'heure de ballades diverses, accompagnées à la guitare.

     Je peux aussi intervenir dans un bal folk. Surtout pour remettre de l'ambiance quand elle tombe.

 

Concrètement, j'ai une très grosse préférence  pour les contacts par téléphone.

 

 

Contact: 0032-474.65.28.89 laisser message

Fixe: 061-41.12.34

Bertrix ( Ardenne, province de Luxembourg )

22, Champs Morais

 

 

 

 

 

18:30 Écrit par Michel Donceel dans Présentation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

17/07/2013

Maclotte de Point-le-Jour

Ici, on peut écouter la maclotte "numéro quatre" de Jean-Guillaume Houssa, violoneux ardennais de la fin du dix-huitième siècle.

Il a eu la bonne idée de noter sur un cahier le répertoire qu'il jouait.

Peut-être percevait-il déjà que la musique et les coutumes populaires allaient être déracinées par le nouvel ordre qui se mettait en place...

Maclotte "Point-le-Jour"...

Parce que maclotte  N°4, ça fait un peu trop modernement techno...

Et qu'il y a, au Nord de Lierneux, dont est originaire la famille de Houssa, un lieu dit "Le Point du Jour", ce qui, en langue ancienne, se disait "Point-le-Jour".

Et à écouter cette maclotte, on peut se demander si les Irlandais ne nous ont pas envoyé, à une lointaine époque, autre chose que des moines...

 

 

I-13-06-1132.JPG

 


podcast

 

16/07/2013

Maclotte d'Habiémont

 

 

La plus connue des maclottes ardennaises.

( Ardenne Liégeoise )

 violon ardennais, danse gauloise, rituels coutumiers, violon populaire, ardenne, wallonie celte, rites magiques

 

 
podcast