10/11/2007

Noms de lieux celtiques en Ardenne

Quelques noms de lieu d'origine celtique dans la région de Bertrix et Libramont...( Ardenne Centrale )
Bertrix:
"Ber-Tro-iou", "le sommet des vallées". C'est un bourg situé au sommet de plusieurs petits affluents de la Semois.
On trouve à proximité, le long du ruisseau des Aleines, d'abord un Glaumont qui est un ancien Glan-iaco. "Glan" ( glenn, en Ecosse ) est un des nombreux termes désignant la vallée.
Plus en aval, se situe "La Girgaine", qu'on peut reconstituer en "Ger-Wan-ia", "le hameau ( Ker ) du marais". Le site est un fond de vallée assez large qui a dû être marécageux. On y trouve un élevage de truites.
Et puis, plus bas, "La Géripont", où l'on distingue sans peine un "Ger-i-Pont", "le hameau-du-pont". Une borne atteste que l'endroit était peuplé au septième siècle.
La métropole régionale, Libramont, est situé au pied d'une ligne de collines nettement plus hautes, ce qui lui donne un climat plus rude. N'hésitons donc pas à y voir un "Bra-Mont", précédé de l'article wallon, c'est à dire l'équivalent d'un "menez-bras", le grand mont. Ce plutôt que de l'attribuer à un hypothétique franc, dont le nom eût été "Libran", sans doute ruiné par l'achat du mont en question, vu qu'il n'a laissé aucun vestige.
On trouve plus au sud un moulin, signalé à la fois par le village Verlaine ( Velin-ia) et le "wé-flenière" ( felin-aria ) .A noter que le moulin est toujours là, lui, et qu'un autre village, en face de Verlaine, porte le nom de "Lamouline". Ceci étant l'exacte traduction française de Verlaine. Pour rappel, "velin" est la forme mutée, féminine, de "melin". Cet ensemble de noms pourrait nous donner, au prix de quelques recherches, d'intéressantes indications sur la date d'extinction du gaulois dans la région.
On trouve, plus au sud, Tournay, bâti à l'abri d'une éminence nommée Torimont. Donc, rien n'empêche de postuler un ancien "torren-aco", le lieu-du-mont, même si les habitants s'appellent les "Tournariens". Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas un gag...
Non loin de là se trouve Grandvoir, où l'on peut voir un "Gran-Gwer", "la rivière-de-la-forêt. Gran étant alors, ici, la forme mutée du bien attesté "cran", désignant une grande forêt. Le village est bâti le long d'une rivière, sortant d'une forêt dont les restes sont encore imposants.
Terminons ce petit tour par Orgeo, anciennement "or-ial". Ce pourrait être "la froide clairière", ou ferme. L'endroit est, de fait, assez venteux. Orgeo est flanqué, plus haut, de Biourge, qui serait un "bi-or-ial", "le ruisseau de la froide ferme".
Plus au Sud, sur la Vierre ( "veg-ara" ) ,se trouve Gribomont. On y décèle un "Griban-mont", c'est à dire la forme mutée de "Krib, Kriben", qui veut dire de nos jours "peigne" mais désignait jadis le tertre. Ce qui correspond à la géographie du village.
Voilà quelques noms de lieux celtiques, dans un cercle d'une quinzaine de km de diamètre ( carte IGN 67/3-4, au 25.000 ème ).
Et dont l'explication correspond toujours à la topographie, ce qui me parait essentiel en toponymie.

20:00 Écrit par Michel Donceel dans Langue Gauloise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noms de lieux, toponymie, celtique |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.