01/09/2016

Maclotte de Pont-al-Priyèsse

Voici une petite maclotte, entendue tout à fait par hasard, un jour de pluie, au mitan d’un abri sis au fin fond d’une des nombreuses forêts ardennaises ayant résisté à la colonisation.

Je ne sais pas qui la jouait, cette maclotte, mais voici ce que je pus en retenir.

12-02- 006.jpg


podcast

Comme d’habitude, la qualité technique de l’enregistrement est du niveau « tåve-del-cûjène », ou « taol-er-gegin », si on préfère le vieux celtique.

11:59 Écrit par Michel Donceel dans Ardenne, Audio, Violon | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ardenne, maclotte, violon, violon ardennais |  Facebook | | |

17/07/2013

Maclotte de Point-le-Jour

Ici, on peut écouter la maclotte "numéro quatre" de Jean-Guillaume Houssa, violoneux ardennais de la fin du dix-huitième siècle.

Il a eu la bonne idée de noter sur un cahier le répertoire qu'il jouait.

Peut-être percevait-il déjà que la musique et les coutumes populaires allaient être déracinées par le nouvel ordre qui se mettait en place...

Maclotte "Point-le-Jour"...

Parce que maclotte  N°4, ça fait un peu trop modernement techno...

Et qu'il y a, au Nord de Lierneux, dont est originaire la famille de Houssa, un lieu dit "Le Point du Jour", ce qui, en langue ancienne, se disait "Point-le-Jour".

Et à écouter cette maclotte, on peut se demander si les Irlandais ne nous ont pas envoyé, à une lointaine époque, autre chose que des moines...

 

 

I-13-06-1132.JPG

 


podcast

 

19/06/2012

Introduction au Conte...

On a beau être musicien, c’est pas pour autant qu’on a envie de se répandre en paroles creuses et verbiages narcissiques sur ce qu’il faut bien appeler ses productions.

Même, et peut-être surtout, quand il s’agit d’improvisations.

Mais bon.

L’époque étant au spectacle total, permanent, et absolu…et à la compétition tous azimuts pour les meilleures places médiatiques, il ne reste plus place pour grand chose d’autre.

Or, c’est justement cet autre-là qui est vital.

Comme le conte.

Comme l’improvisation.

Comme tout ce qui peut nous faire sortir de cette malédiction du spectacle.

Comme tout ce qui peut nous faire vibrer ensemble, sans qu’il y ait d’un côté un « artiste » producteur et un « public » consommateur.

 

 

I-12-05- 031.jpg

 

 

Et voici le début…

-Et cric   !

-Et crac… !

-Et misticric… !

-Et misticrac…

-Que ceux qui ont des oreilles écoutent et ailent le chuchoter tout près des malheureux qui sont à jamais incapables d’échapper à leurs écrans….

Voici le conte.

Vent et désert, nuages et pluie, tempêtes et soleil éclatant…

Voici la Vie.

 


podcast

19:00 Écrit par Michel Donceel dans Violon | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : impro, violon, conte, afrique, improvisation |  Facebook | | |